II.2) Effets sur l'organisme

Effets principaux de la caféine sur l'organisme :

- La caféine allonge la phase de sommeil léger, raccourcit la phase de sommeil profond et augmente le nombre de réveils spontanés. Sous toutes ces actions le sommeil devient moins réparateur, mais le sommeil paradoxal celui pendant lequel on dort reste intact.


(Avec une faible dose de caféine)

La caféine entraîne une vasodilatation.
Des effets au niveau des systèmes cardiovasculaire, respiratoire et gastro-intestinal.
Action au niveau des muscles squelettiques, du flux sanguin rénal, de la glycogénolyse et de la lipolyse.
Contraction des vaisseaux sanguins, d’où ses propriétés d’anti-migraines.
Stimule le travail intellectuel, favorise l’éveil.
Une dilatation des bronches.
Une hausse du rythme métabolique.
Une hausse de la tension.
Une augmentation de la fréquence de la miction.
Une hausse de la température du corps.
Une réduction de la durée du sommeil.
Une stimulation de la sécrétion d’acide gastrique.
Réduit l’appétit, facilite la digestion.
Une stimulation de la secrétion de bile par la vésicule biliaire.
Une stimulation de la secrétion de suc pancréatique.
Une stimulation de la secrétion acide de l’estomac le suc gastrique.
Apparition de diarrhée.

 Elève le taux de sucre dans le sang (ce qui donne l'illusion d'une plus grande énergie)
 Elève le taux de gras dans le sang
 Augmente la tension artérielle
 Stimule le système nerveux central (ce qui risque de contrecarrer le besoin corporel de se reposer)
 Provoque une irrégularité des battements cardiaques
 Augmente les pertes en calcium et en magnésium dans l'urine (ce qui peut avoir un impact à long terme sur la santé des os)
 Cause tremblements, irritabilité et nervosité

Les effets de la caféine à long terme sur la santé :
(Principalement avec une forte dose de caféine, cependant les tolérances individuelles varient énormément et ces effets peuvent apparaître chez certaines personnes à doses plus modérées)

Une prise trop importante de caféine peut conduire à une intoxication, les symptomes :
Une insomnie.
De la nervosité.
Une excitation.
Un phénomène de flushing cutané (visage tout rouge).
Une augmentation de la diurèse.
Des troubles gastro-intestinaux.
Des contractions musculaires involontaires.
Des pensées et propos décousus.
De l’arythmie cardiaque.
Une agitation psychomotrice.
Une augmentation de la fréquence cardiaque.
Une hypertension transitoire
Des brûlures d’estomac.
Des tremblements des mains
Une mauvaise coordination des mouvements.

Une consommation régulière de plus de 600 mg par jour (environ huit tasses de café) peut provoquer :
Une insomnie chronique
Une angoisse
Une dépression persistante
Un dérangement au niveau de l’estomac fréquent.

Au niveau du système cardio-vasculaire :

De même pour toutes les personnes qui consomment de la caféine à forte dose. On observe alors :

- une augmentation significative de la fréquence cardiaque. On dit que la caféine développe une action chronotrope positive. Lorsque la quantité de caféine absorbée est très importante, la fréquence cardiaque peut fortement s'accélérer ( on parle alors de tachycardie ) et le consommateur peut ressentir des palpitations.

Une expérience a été réalisé par des étudiants français, elle montre des effets spectaculaires :

 

Légende :  avant ingestion de café

                 après ingestion de café décaféiné

                 après ingestion de café 

Les variations ininterrompues de la fréquence cardiaque sont dues aux conditions expérimentales, notamment aux électrodes.  Malgré cela, les courbes sont assez expressives :

- la deuxième courbe montre bien que sans caféine, le café n'induit aucune modification de la fréquence cardiaque.

- la troisème courbe, elle, confirme que la caféine peut avoir une incidence notable sur la fréquence cardiaque, qu'elle accélère nettement.

 Les actions de la caféine sur le système cardiovasculaire sont bien évidemment liées à celles subies au niveau du système nerveux central. 

Autres effets sur l'organisme :

- Une possible réduction des risques d'apparition de la maladie de Parkinson et le soulagement des symptômes de la maladie. Le mécanisme de cet effet n'est pas encore clairement établi.

- Associée à un antalgique, elle augmenterait la rapidité d'action et l'efficacité de celui-ci. Elle permettrait donc aux médecins de réduire les doses d'antalgiques, améliorant ainsi leur tolérance. Exemple : le paracétamol associé à la caféine aurait une action 1,29 à 1,92 fois plus élevée

- La caféine aurait aussi des propriétés anti-cancéreuses, puisque la caféine pourrait éviter le cancer de la peau lié aux ultraviolets. Selon les experts, l'étude démontre donc que la caféine peut être un ingrédient utile pour empêcher les cellules endommagée par les ultraviolets de se reproduire.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site